MARIE FRANCE



Forum du site non officiel :

http://lachanteusemariefrance.fr.gd/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HÉLÉNA NOGUERRA + MARIE FRANCE 01/02/2008 Bataclan à Paris : compte-rendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GUIBERT FRANCOIS
Admin
avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 12/07/2008
Age : 43
Localisation : “Chez Moi À Paris”

MessageSujet: HÉLÉNA NOGUERRA + MARIE FRANCE 01/02/2008 Bataclan à Paris : compte-rendu   Lun 14 Juil - 12:39

HÉLÉNA NOGUERRA (+ MARIE FRANCE + VINCENT DELERM), spectacle “Fraise Vanille”
01/02/2008 Bataclan :

Connaissant jusqu’à hier soir très peu l’univers de SERGE REZVANI (1), j’ai assisté avec des oreilles de “non-initié” (et curieux de découvrir tous ces titres) à ce concert consacré exclusivement aux chansons de ce dernier. HÉLÉNA NOGUERRA s’est approprié ces chansons comme LIO l’a fait (mais chacune avec sa propre voix, son propre style) pour les textes de Jacques Prévert lors de ses concerts “Cœur de rubis” 2000/2006 : avec fraîcheur, enthousiasme, sincérité, émotion, authenticité, bon esprit, naturel et beaucoup de joie. Et en les chantant super bien, avec sa voix normale (la meilleure façon de chanter qui soit, il faut le dire et le répéter) et enjouée.

Avec un chouettas look entre pom-pom girl & majorette (quand elle esquissait des pas de danse de-ci de-là), une Nancy Sinatra parisienne (les bottes blanches arrivant quasi jusqu’aux genoux) et une Motown girl sixties (la robe scintillante pailletée), HÉLÉNA a interprété avec ingénuité et bonheur ce répertoire. De bons musiciens, au jeu fin et délicat, l’accompagnaient : un guitariste acoustique, un bassiste-choriste, une pianiste, un clarinettiste et un batteur. Les orchestrations étaient proches de l’album (acheté aujourd’hui, qui est excellent dans sa sobriété et la chaleur qu’il dégage. Il sonne aussi bien que les versions live).

Tous sont arrivés dans l’obscurité, on a vu l’ombre d’HÉLÉNA se mettre au milieu de la scène. Puis elle a commencé a cappella (rejoint par le clarinettiste durant le deuxième refrain puis les autres musiciens) par “LE TOURBILLON DE LA VIE”. Pendant un peu plus d’une heure trente, ça a été un spectacle enchantant, très souvent joyeux, quelquefois mélancolique, avec parfois une sorte de spleen, de “saudade” (“LE BLUES INDOLENT”). Les chansons de REZVANI sont remplies de mots simples (c’est positif) — et qui ainsi touchent toutes les personnes qui les entendent —, dotés de tonalités chantantes. Elles parlent toutes d’amour.

La quasi-totalité de l’album “Fraise Vanille” 2007 a été chanté (sauf “LA BÉCASSE” et, je crois mais je n’en suis pas sûr,“NOUS VIVIONS DEUX”) : les sublimes “ADIEU MA VIE” (qui me fait penser à l’album “CREVE COEUR” de Daniel Darc) et “MOI JE PRÉFÈRE”, “LES MENSONGES” (au texte préfigurant ceux de Jacques Duvall époque 1977/2007), le westernien “TOUT MOROSE” (« Je crois que c’est un jeu de mots », a-t-elle dit en intro), “J’AI LA MEMOIRE QUI FLANCHE”, le tango “LA PEAU LÉON” (« “NAPOLÉON”, Bernard Lavilliers a appelé cette chanson comme ça l’autre jour ! » ), etc. En intro du facétieux “CARESSE-MOI, J’ADORE ÇA”, HÉLÉNA a dit sur un ton mutin : « Cette chanson a été écrite pour moi, elle s’appelle “Caresse-moi”. Serge m’a dit qu’elle me correspondait parfaitement. Je ne vois pas pourquoi (sourire) ! »

Mon moment préféré, ça a été évidemment le duo tant attendu avec MARIE FRANCE. « Pour la prochaine chanson, une jeune femme va chanter avec moi. Elle va arriver, je vous laisse la découvrir. C’est une idole ! » Et après l’intro de guitare très “ballade de Velvet Underground”, MARIE FRANCE arrive du côté droit de la scène et commence à chanter : « JAMAIS JE NE T’AI DIT que je t’aimerai toujours, ô mon amour / Jamais tu ne m’as promis de m’adorer toute la vie »

Pendant quatre courtes mais précieuses minutes, MARIE et HÉLÉNA ont fait un duo magnifique, très émouvant, troublant. Ça fait vraiment plaisir de (re)voir MARIE FRANCE — the best rock’n’roll woman et la meilleure chanteuse au monde —, sur la scène d’une grande salle parisienne (même si ce n’était juste quelques minutes, comme prévu). Elles étaient très émues et ravies toutes les deux de pouvoir interpréter en live ce duo de l’album studio “Fraise Vanille”. Le public aussi était aux anges.

“MINUIT ORLY” sera l’ultime chanson avant le premier rappel. Quand elle revient sur scène, elle a dit de façon rigolote : « Je ne fais pas toujours de rappel, car je trouve que ça a souvent un côté un peu forcé et “faux cul” ! Mais là, j’avais vraiment envie de le faire car je me sens bien. » Et elle a interprété “À TRAVERS NOTRE CHAMBRE”, sans doute le moment le plus “désespéré” du set, avec une voix différente (un peu voilée et grave) que sur les autres chansons. « Ça me fait triste, cette chanson quand je la chante », a-t-elle dit après en se retenant un peu d’avoir les larmes aux yeux pendant quelques secondes.

Profitant que les lumières soient éteintes pendant trente secondes, elle s’est assise sur le rebord de la scène et a entonné les joyeux “MOTS DE RIEN”. Un peu coiffé ébouriffé comme le Doc dans les films “RETOUR VERS LE FUTUR” (ou comme Alain Souchon), VINCENT DELERM est arrivé tranquillos sur scène, une main dans la poche de son costard, l’autre tenant le micro. Il a fait avec HÉLÉNA un duo très sympa et complice, sur un ton bonhomme et marrant.

HÉLÉNA a tout de suite enchaîné avec le passage le plus pop’n’roll de la soirée (mon deuxième moment fav’ du show, après le duo avec MARIE FRANCE) : la chanson “LA VIE S’ENVOLE” très yé-yé sixties rockab’ au tempo mi-“These Boots Are Made For Walking”/mi-“Let’s Have A Party”. Et aux paroles espiègles, totalement LIO 80s “Pop Model”. Tout ce qu’on aime !

Enfin, pour l’ultime rappel, elle a fait monter sur scène SERGE REZVANI (qui assistait dans les premiers rangs au spectacle), et tous deux ont interprété a cappella “LE TOURBILLON DE LA VIE”.

(1) : Je ne connaissais que “LA LIGNE DE CHANCE” du duo MARIE FRANCE/YAN PÉCHIN (1997), la version studio 2007 du duo “JAMAIS JE NE T’AI DIT” de Héléna/Marie France, la mélodie du “TOURBILLON DE LA VIE” et de “J’AI LA MÉMOIRE QUI FLANCHE”.

••••••••••••••••

Une fille dans le public a pris ce soir-là de belles photos :
http://s101.photobucket.com/albums/m50/steph-la-raleuse/Helena%20-%2001%2002%2008%20au%20bataclan/

(il y a trois pages de photos)


Dernière édition par GUIBERT FRANCOIS le Ven 25 Juil - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachanteusemariefrance.fr.gd/
GUIBERT FRANCOIS
Admin
avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 12/07/2008
Age : 43
Localisation : “Chez Moi À Paris”

MessageSujet: Re: HÉLÉNA NOGUERRA + MARIE FRANCE 01/02/2008 Bataclan à Paris : compte-rendu   Lun 14 Juil - 18:01

"JAMAIS JE NE T'AI DIT" par HÉLÉNA NOGUERRA & MARIE FRANCE le 1er février 2008 au Bataclan :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachanteusemariefrance.fr.gd/
 
HÉLÉNA NOGUERRA + MARIE FRANCE 01/02/2008 Bataclan à Paris : compte-rendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 11 Mai 2008 - Doooooom Over Paris
» CONVENTION MAIDEN CLIVEAID - 30 juin 2008 - Paris
» [T] 09/10.02.2008 : Disneyland Resort Paris
» Neil Young Foire aux Vins Colmar 2008
» quel est votre meilleur graspop que vous avez vue?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARIE FRANCE :: Les concerts de MARIE FRANCE-
Sauter vers: