MARIE FRANCE



Forum du site non officiel :

http://lachanteusemariefrance.fr.gd/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NIKI DEMILLER + THE VOID + SANTIAGO 24/05/2013 Paris Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GUIBERT FRANCOIS
Admin
avatar

Messages : 1023
Date d'inscription : 12/07/2008
Age : 44
Localisation : “Chez Moi À Paris”

MessageSujet: NIKI DEMILLER + THE VOID + SANTIAGO 24/05/2013 Paris Paris   Mer 7 Déc - 1:02



NIKI DEMILLER

Lundi 5 décembre 2011 au BATACLAN

en vedette américaine
de DIDIER WAMPAS & THE BIKINI MACHINE :


Très bonne prestation de rock('n'roll — mais pas 50s) atypique de NIKI DEMILLER. Il a chanté environ huit chansons, démarrant son set par “J’AI DU VOUS LASSER”. Hors du temps, hors des modes, au style vocal décalé, NIKI DEMILLER a une diction nonchalante. Sa rythmique vocale des mots est totalement influencée par la chanson française des anciens (Aznav’, qu’il est d’ailleurs allé voir à l’Olympia en septembre 2011) matinée d’une brutalité rêche et soft dans son tempo de dire les mots (l'influence Iggy Pop & les The Stooges, ce genre de choses).

Prestance, dignité, simplicité et autodérision (la façon dont il salue en souriant le public après les chansons). Bon groupe garage rock pop ("pop" dans le bon sens — pas du tout dans le sens "pop rock"), des anciens du groupe dark rock ASYL (ceux qui ont accompagné Daniel Darc sur scène en 2008, tournée “Amours suprêmes”, entre autres à l’Olympia). Chansons construites/agencées de façon originale.





On sent aussi que NIKI va continuer à mûrir dans sa manière d'apprivoiser la scène au fil des mois et des années à venir. « Soigne toujours ton entrée, soigne toujours ta sortie, au milieu tu te démerdes » : il a retenu ce conseil donné par Maurice Chevalier à Johnny Hallyday vers 1961/62. La preuve avec la façon dont il a quitté la scène hier soir au Bataclan, d'un seul coup, deux secondes après avoir remercié le public de son écoute d’un « Bonsoir ! » décidé et ferme, tandis que ses musiciens clôturaient le morceau derrière lui : ça laisse une impression assez forte, très bien.

NIKI DEMILLER est un jeune rocker à boots de cow-boy, du Val-de-Marne, qui va voir le “Tour 66” de Johnny Hallyday au Stade de France (mai 2009), Jacques Dutronc (son chanteur français préféré ultime ?) et son groupe de mercenaires de studio à plusieurs reprises lors de sa tournée comeback 2010, Dick Rivers (Casino de Paris en novembre 2011), Michel Legrand (Palais des Congrès), Christophe au Palace, Marie France & Jacques Duvall, Alain Chennevière & The Stevensons, etc.

Il fait des duos improvisés électroacoustiques portenawak à la radio (par exemple sur Oui FM pour “LE TRUC EN PLUS”, titre emblématique de son ancien groupe BRATS) avec Didier Wampas. Ce dernier, après avoir fait passer les BRATS en première partie de son groupe Les Wampas au Casino de Paris en mars 2009, l’invite régulièrement sur scène (à St-Maur-des-Fossés le 1er juillet 2011, entre autres) pour reprendre en version électrique et en duo “Le truc en plus”, etc.





Il a reçu de Nikola Acin (The Hellboys, Heartbreak Hotel) quelques-unes de ses premières leçons musicales de rock’n’roll, à l’époque où NIKI DEMILLER était chanteur des BRATS et qu’ils se côtoyaient notamment lors de l’épopée “Rock & Roll Friday” de 2005 à 2008 au Gibus et au Triptyque (Paris).

Sur scène, il reprend “Société anonyme” du mollasson variétochard à la diction chamalloïsée Eddy Mitchell sauf qu’il en fait une trépidente relecture dandy pop. Et il fait de “La cavalerie” de Julien Clerc (texte d’Etienne Roda-Gil) une sorte de chevauchée lyrique urbaine (notamment sur les « lalala lalalala cavalerie” du refrain).

NIKI DEMILLER se fait vanner, dézinguer et démonter sur l’internet (« c’est horrible, (...) il y a aussi des compos mais elles sont pas bien, pas beaucoup de charisme ni de voix et il parle que de lui (...) ») mais il est rodé à l'exercice depuis ses débuts dans la musique en 2004.

Enfin, NIKI DEMILLER a compris une chose essentielle, pleine de bon sens et évidente : chanter en français lorsqu’on est Français et qu’on fait du rock’n’roll. Ou de la chanson.

François Guibert

(6 déc. 2011)







•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••



DIDIER WAMPAS & THE BIKINI MACHINE
+ NIKI DEMILLER

05/12/2011 Bataclan (Paris) :






ENORME MEGA SHOW du DIDIER WAMPAS & THE BIKINI MACHINE ! NIKI DEMILLER et son groupe ont brillamment assuré la (vraie et valable) première partie. THE STONED POPES : reggae Prisunic mal foutu, pas fini, tous les clichés en pas bien des babacooleries tendance alternatives frenchy chantées en anglais de cuisine (à fuir). Présents dans la salle : ALAIN CHENNEVIERE, HUBERT 06, JEAN FELZINE (chanteur de MUSTANG, qui ondulait de la banane sur THE STONED POPES), LAURA MAYNE, PHILIPPE MANOEUVRE, GEANT VERT et (d'après FLO & Copain Luminou Yves) GERARD HOLTZ au balcon. Magistrale soirée (hormis THE STONED POPES) !

DIDIER WAMPAS et THE BIKINI MACHINE ont été phénoménaux. "BRAND NEW CADILLAC" en français voyou, du LE TENIA JEAN LUC ("SI TU ME QUITTAIS DES YEUX"), une reprise punky de "MARYLENE" des LES MARTIN CIRCUS, etc. Les moments les moins intéressants en fait étaient les chansons des WAMPAS ("CHICOUTIMI", "PETIT PD", "QUELLE JOIE LE ROCK ET ROLL"). Tout le reste était captivant et passionnant (même "LE MANS" et "MAIS JE SAIS TRES BIEN", si si)

Au 1er rang du 1er rang, contre la scène, devant l'un des deux guitaristes des BIKINi MACHINE, aux côtés de pleins de forumeux Wink

C'était un peu le contraire de la soirée "pilotage automatique" de la Cité de la Musique le 17 mars 2011 (mais justement le 1er juillet 2011 à St-Maur, les WAMPAS avaient fait un super show spontané et plein de vraie folie électrique sincère, du même niveau que ce soir par les BIKINI MACHINE au niveau rock'n'rollerie spirit)








Le concert de DIDIER WAMPAS & THE BIKINI MACHINE a eu lieu de 21h35 à 22h50

Tentative de reconstitution de la set list :


Une introduction musicale surfy'n'roll par les BIKINI MACHINE

"KARMANN"

"CHANTEUR DE DROITE"

"ETERNELLEMENT"

"LA FOLLE DE MARVEJOLS"

"LES MARIONNETTES", reprise de CHRISTOPHE

"MAGRITTE"

(à partir de là, c'est un peu dans le désordre)


"PUNK OUVRIER"

"SI TU ME QUITTAIS DES YEUX", reprise de JEAN-LUC LE TENIA
("une chanson dédicacée au meilleur chanteur français du monde, Jean-Luc Le Tenia". DW a chanté le premier couplet les yeux fermés et mouillés, il devait sans doute être très ému au moment de l'interpréter)

"CHICOUTIMI"

"MAGIQUE"

un instrumental avec des "Hou hou hou" en guise de paroles

"PETIT PD"

"LE MANS"

"LA PROPRIETE C'EST DU VOL"

"MARYLENE", reprise des MARTIN CIRCUS, musique punky surf'n'roll, voix super aiguë, terrible !

une chanson sur les FRAMBOISES (?) (un bonus mp3, sans doute)
(DW l'a dédicacée à TRYO et PERCUBABA)

"MAIS JE SAIS TRES BIEN"

"AINSI PARLAIT DIDIER WAMPAS"

"PAR DESSUS LA 3e CORDE"

"BRAND NEW CADILLAC" en français (‎"Ma baby, ma baby s'est achetée une nouvelle Cadillac ! (...) Elle ne reviendra jamais")

"QUELLE JOIE LE ROCK N ROLL"

Par leur énergie live et leur jeu dynamique électrique, les BIKINI MACHINE subliment les chansons qui, sur disque, ne sonnent pas très bien, ne captivent pas et sont mal fichues ("ETERNELLEMENT", "LE MANS", "JE SAIS TRES BIEN", "MAGRITTE", "PUNK OUVRIER" - perso, je n'écoute jamais ces titres-là)

Et ils restituent avec brio de façon scénique les chefs-d'oeuvre studio de "TAISEZ-MOI" : "KARMANN", "CHANTEUR DE DROITE", "MAGIQUE", "LA PROPRIETE C'EST DU VOL", "LA FOLLE DE MARVEJOLS" (qui à eux seuls valent l'achat de cet album)

Avec les BIKINI MACHINE, DIDIER WAMPAS a très bien résolu le dilemme qui consistait à être lui-même sur scène sans pour autant qu'on ait l'impression qu'il fasse la même chose que lorsqu'il joue avec LES WAMPAS

C'est la même énergie, le même état d'esprit, mais abordé d'une autre façon : DW reste du début à la fin tout habillé en tenue classe (scintillante, couleur gris noir dominante), il ne joue à aucun moment de la guitare. Tout en ayant une évidente complicité scénique avec les membres de BIKINI MACHINE, et en dansant comme un Christophe Maé qui aurait appris à danser le rock'n'roll et le pogo tout seul dans sa chambre devant le miroir au son du premier album de PLASTIC BERTRAND, de "OK CAROLE" de BIJOU, de la discographie endiablée des CHATS SAUVAGES et de JOHNNY HALLYDAY sixties, il reste concentré sur l'interprétation des chansons, parle très peu entre celles-ci. Ca donne quelque chose de vraiment bien.

François Guibert

(5 décembre 2011)







Dernière édition par GUIBERT FRANCOIS le Mer 15 Mai - 23:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachanteusemariefrance.fr.gd/
 
NIKI DEMILLER + THE VOID + SANTIAGO 24/05/2013 Paris Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle Pleyel 2012 - 2013 (programmation)
» Koritni + Blackrain le 19/01/2013 @ Bataclan, Paris
» STAGE de GUITARE Aout 2013
» [08.06.2013] Voltage Paris Live - Paris
» Graspop 2011: je viens - je viens pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARIE FRANCE :: Le site http://lachanteusemariefrance.fr.gd/-
Sauter vers: