MARIE FRANCE



Forum du site non officiel :

http://lachanteusemariefrance.fr.gd/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SUPERBUS, album & concert "Sixtape" 29/10/2016 Trianon (Paris) : compte rendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GUIBERT FRANCOIS
Admin
avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 12/07/2008
Age : 43
Localisation : “Chez Moi À Paris”

MessageSujet: SUPERBUS, album & concert "Sixtape" 29/10/2016 Trianon (Paris) : compte rendu   Mar 27 Déc - 22:42




Nouvelle page spéciale

« SUPERBUS, album “SIXTAPE”

+ concert le 29 octobre 2016 au TRIANON (Paris) »


sur ce lien :

http://lachanteusemariefrance.fr.gd/SUPERBUS%2C-album--g-SIXTAPE-g--et-concert-le-29-octobre-2016-au-Trianon--d--compte-rendu-.-.htm





•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


SUPERBUS

Album & tournée “Sixtape”

Le samedi 29 octobre 2016
de 20h25 à 22h au Trianon (Paris) :


Superbus 2016 : grand concert de pop, sous des habits musicaux rock’n’roll à guitares et gimmicks synthétiques rock P-funk. En français, avec des mots, phrases et refrains en anglais de-ci de-là.

Dans ses interviews au printemps dernier, la chanteuse Jennifer Ayache déclarait qu’ils s’essouflaient un peu artistiquement lors du “Sunset Club Tour” (2012/2013). Côté coulisses, alors. Car sur scène, leurs prestations étaient emballantes, à la hauteur de l’album “Sunset”.

Comme pour cette précédente tournée, Superbus adopte la bonne attitude scénique : ils jouent la quasi-intégralité de leur nouveau disque. Hormis “The Lighter”, dont le refrain traficoté-speedé est complexe à reproduire sur scène.

Tous les chanteurs, chanteuses, groupes devraient présenter à chaque prestation scénique un maximum de nouveaux titres, quand ceux-ci sont réussis. Et ce en prenant le risque, comme le fait Superbus, que le public applaudisse beaucoup plus franchement les tubes d’antan.

C’est souvent le cas ce soir au Trianon. Par exemple, “Butterfly” ou “Radio Song” déclenchent une ferveur enthousiaste côté public qu’il n’y a pas durant le réussi “Impensablement”. Même si le public est réceptif aux nouvelles chansons.

Les moments les plus captivants de ce concert sont tous les titres extraits de “Sixtape”. C’est pour ces chansons-là qu’on vient les voir sur scène.

“Pour mon père” est très émouvante. Surtout qu’en face pile poil de Jenn’ il y a sa mère, Chantal Lauby, assise au premier rang du balcon. Dans ce titre, via une activité anodine (faire de la cuisine), Jenn évoque ses rapports avec son papa. Sauf erreur, ils semblent avoir été compliqués durant une ou deux décennies. Avant d’être désormais pacifiés, voire harmonieux.

“Next Summer” est dans la lignée de “All Alone”, dans sa structure (couplets, envolée du refrain, tempo lent). Via “Strong and Beautiful”, Jenn fait part de sa peur de ne pas être à la hauteur quand il le faut. Dans sa vie quotidienne comme en tant que chanteuse et musicienne.

Grande réussite sonique, “4 tourments” a tout pour être un tube radiophonique d’aujourd’hui. Les jumelles “Impensablement” et “J’ai déjà” se complètent dans leur thématique amoureuse.

Il y a aussi “Run” (en intro), “Jusqu’à la mer” (et son texte à double fond), “Toyboy”, “On the River”. Ainsi que les deux seules chansons issues de l’album “Sunset” jouées sur ce Tour 2016/2017 : la ballade euphorique “Smith N Wesson” et “Whisper” (les souvenirs de Jenn enfant se faisant des frayeurs en visionnant les films d’horreur à la télé à la fin des années 1980).

Les arrangements des tubes sont quant à eux légèrement réajustés pour coller au son organique pop’n’roll moderne synthétique à guitares 2016 de Superbus : “Addictions”, “Apprends-moi”, “Ça mousse”, “Lova Lova”, “Radio Song”, “Butterfly”, “Travel the World”, “Lola”. Mais donc l’intérêt du concert réside dans les nouveaux titres et les deux morceaux de l’album “Sunset”.

Avec Patrice Focone (guitare leader), Michel Giovannetti (guitare rythmique), François Even (basse, claviers) et Romain Bachelard (batterie), Jenn va de l’avant sur scène. Et sur l’album “Sixtape”. Où Superbus démontre la densité du chemin parcouru depuis les rebutants “Aéromusical” (2002) et “Pop’n’Gum” (2004).

Ces deux albums à l’ambiance punky ska pop grunge américaine manquent de finesse musicale. À l’exception de la chanson “Little Hily” (grande sœur méconnue de “Butterfly”). Sur ces deux CDs, le futur “vrai” son Superbus est en gestation.

“Wow” (2006) est le premier disque convaincant de Superbus, concernant la réalisation sonore, désormais ample et soignée. C’est aussi le cas pour “Lova, Lova” (2009), “Sunset” et “Sixtape”.

Ces quatre albums intéresseront les adultes attirés par l’univers visuel, textuel et sonore de Superbus. Un groupe qui a toujours été mis de côté et méprisé par la presse rock. Y compris actuellement.

“Sunset” et “Sixtape” constituent le meilleur de Superbus, à tous points de vue. Au niveau de l’intérêt des compositions, enregistrées et arrangées de façon aboutie.

Un CD live de l’actuelle tournée ou de la précédente ne serait d’ailleurs pas primordial. Et ce même si Superbus excelle en concert. Car ces quelque vingt morceaux (en enlevant “Duo” et “Get Real”) sont parfaits dans leurs versions studio. Ils se suffisent à eux-mêmes, tels quels.

Pour faire le lien entre “Sunset” et “Sixtape”, il y a le disque solo “+001” (2014) de Jenn Ayache. On y retrouve beaucoup d’éléments qui figurent sur “Sixtape” : l’aspect expérimental, les bidouillages vocaux avec des machines, synthés, logiciels.

Jenn les utilise à bon escient, et pas parce qu’elle chanterait faux : elle ne transforme pas sa voix en quelque chose de robotique, de surfait. Sur “+001” comme sur “Sixtape”, elle arrive à faire sonner ces outils technologiques de manière chaleureuse et intime.

Dès le premier album “Aéromusical”, Jenn Ayache possède un réel don d’écriture de paroles. Au fil des ans et des chansons qu’elle a enregistrées (en solo comme avec son groupe), Jenn Ayache a précisé son style. Elle le rend plus poétique, simple, direct et épanoui. La quasi-totalité de ses chansons tourne autour de ses sentiments amoureux successifs.

Ça tombe bien car c’est lorsqu’elle parle d’elle-même et de ses sensations personnelles qu’elle touche le plus. Plutôt que lorsqu’elle est en mode “guerrière” : “Elle a balancé” (sur “+001”, une embrouille avec une autre fille, dont on ne sait pas de qui il s’agit), “The Lighter” (sur “Sixtape”) ou “Baisse ton froc” (sur “Sunset”, à propos de la légitimité “rock ou pas”).

Musicalement, Jenn a le chic pour trouver des mélodies que l’on retient. Des refrains accrocheurs entrecoupés de couplets adéquats. Tout cela créé en osmose avec ses fidèles acolytes Patrice, Michel et François.

François Guibert
(24 décembre 2016)

Set list :
• “Run”
• “Travel the World”
• “Lola”
• “Addictions”
• “Ça mousse”
• “Strong and beautiful”
• “Whisper”
• “Soul Sister”
• “On the River”
• “Lova Lova”
• “Smith n Wesson”
• “Pour mon père”
• “Radio Song”
• “Toyboy”
• “J’ai déjà”
• “4 tourments”
• “Next Summer”
• “Apprends-moi”
• “Impensablement”
• “Jusqu’à la mer”
• “Butterfly”




© Archie 62800
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachanteusemariefrance.fr.gd/
 
SUPERBUS, album & concert "Sixtape" 29/10/2016 Trianon (Paris) : compte rendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VEKTOR - Terminal Redux - (6 mai 2016)
» 10 JANVIER....2016
» 27 Mai 2016 Bercy Paris
» The Coral + Blossoms au Trianon (Paris)
» Recherche 2 morceaux de Ben Harper

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARIE FRANCE :: Le site http://lachanteusemariefrance.fr.gd/-
Sauter vers: